L'Orgue du Choeur - Vivre à Vimoutiers

Aller au contenu

Menu principal :

L'Orgue du Choeur

Histoire

Ce document vous présente les Orgues de l'église Notre-Dame de Vimoutiers. Il a été réalisé par ( L'Association pour la Sauvegarde de l'Orgue de l'Eglise Notre-Dame de Vimoutiers ). J Benoist 2008


Les Orgues de l'Eglise Notre-Dame
de Vimoutiers.


L'Orgue du Choeur
L'Orgue du Choeur
L'Orgue du Choeur
L'ORGUE DU COEUR


L'orgue du chœur qui se trouvait dans l'ancienne église avant sa démolition en 1897, avait été construit en 1864 par M. l'Abbé CLERGEAU qui, à cette époque, avait une certaine réputation pour la fourniture destinée à des chapelles ou des églises de peu d'importance.
Il a été restauré et transformé par la Maison Cavaillé-Coll qui, en même temps, a doté notre nouvelle église de son grand orgue.


" Tel quel, cet instrument était très satisfaisant et rendait les plus grands services pour l'accompagnement. Ses jeux de fonds, qui, comprennent une basse de bourdon de 8p., complété par un dessus de flûte harmonique, un salicional de 8 p., une montre de 8 p., un prestant de 4 p. et une voix céleste de 8 p., sont bien traités. Il faudrait par contre faire certaines réserves au sujet de la trompette de 8p., qui certes n'a rien de commun avec celle du grand orgue, et qu'un basson de 8 p., sorti des ateliers de l'avenue du Maine, remplacerait avantageusement." (Extrait Carillon du 9 mars 1923)


" Lorsque nous avions, au cours de nos études sur les orgues de l'église de Vimoutiers, parlé de la composition de l'orgue du chœur, nous avions exprimé le désir de voir la Trompette de 8 p. de cet instrument, très défectueuse à bien des points de vue, remplacée par un Basson de 8 p ".

" Ce désir a été réalisé et un délicieux Basson vient d'être posé dans le petit orgue par la maison Cavaillé-Coll-Mutin de Paris. Monsieur E. Bernouis, en souvenir de son frère mort curé-doyen d'Ecouché et enfant de la paroisse, a fourni la somme nécessaire à l'organisation du nouveau jeu.
Nous nous faisons un devoir de remercier ici Monsieur E. Bernouis, d'une offrande qui ajoute un nom de plus à la liste des généreux donateurs pour l'église Notre-Dame de Vimoutiers." ( extrait Carillon du 24 août 1923)

M. l'Abbé Bernouis a été ordonné prêtre en 1884 , nommé vicaire à St Pierre de Monsort, puis curé à Belfonds et Ecouché où il décède. Ses obsèques seront célébrée le 14 mai 1910 à St Pierre de Monsort et son corps transporté à Ecouché le lendemain.
M. l'abbé Bernouis a légué à l'église Notre-Dame de Vimoutiers un calice de vermeil, don à l'occasion de sa première messe.


Un récital d'orgue suivra

Le Vendredi 29 Août à 3 heures précises

                             
par MM. les Abbés PIEL organiste à la Ferté-Macé, et MONNIER, organiste à Vimoutiers, avec le concours de M. l'Abbé HAYES, vicaire à la Ferté-Maçé Baryton solo.

PROGRAMME

1. Prélude et Fugue en mi b. ..                                      J. S  BACH.
                      Piel.                                                     ( liv.3,n°1)

2. 4e Sonate. Allegro conbrio, andante  religioso,
                     Allegretto, Allégro malotoso e vivace.
                     Monnier                                                 F. MENDELSSOHN           

3. "Et in spiritum sanctum " (de la messe en si mineur )  J. S. BACH.
                     Hayes

4. a) Quatre versets ,d'hymne sur  Veni Creator            J. TITELOUZE. (1563-1633)
    b) Allegro vivace, 1re symphonie                              L. VIERNE         
                     Piel.

5. a) Trio, p. 2, clav. et pédale.                                    J. LEMMENS.
    b) Adagio de la symphonie, Cantate, Ariane              A.GUILMANT.           
                     Monnier.

6. a) Le Repos en Egypte...                                          Aline RICARD.
                     (Poésie de A.Westphal)
    b) Extase                                                                L. Vierne
                     (Poésie de V. HUGO)

7. 1er choral en mi majeur.                                           C. FRANCK.
                      Piel.
      
8. Prélude et fugue en sol majeur.                                    J. .S. BACH       
                      Monnier   (liv. II  n°2)

                                                                    
                                                                           R. MONNIER. ORGANISTE


Pour la petite histoire :


En 1865, l'organiste du petit orgue était la Directrice de la Providence, elle était payée 300 frs par an.

L' orgue n'était pas électrifié, il y avait un souffleur qui actionnait un levier placé sur le côté, il était payé 50 frs par an, c'était Mr Hersan.

 Il y avait aussi un accordeur de l'orgue : Mr Clément, qui était payé 100 frs par an.

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu