Inauguration du Grand Orgue - Vivre à Vimoutiers

Aller au contenu

Menu principal :

Inauguration du Grand Orgue

Histoire

Ce document vous présente les Orgues de l'église Notre-Dame de Vimoutiers. Il a été réalisé par ( L'Association pour la Sauvegarde de l'Orgue de l'Eglise Notre-Dame de Vimoutiers ). J Benoist 2008


Les Orgues de l'Eglise Notre-Dame

de Vimoutiers.

" La générosité persévérante de M. E. Laniel contribua très largement à l'acquisition de ce grand orgue dont l'inauguration eut lieu le jeudi 10 août 1899, à 9 h du  matin, sous la présidence, de Mgr C. Bardel, évêque de Sées, avec le concours du célèbre organiste de regrettée mémoire M. Alexandre Guilmant, organiste de la Trinité et professeur au conservatoire, et de M. Caron de l'Opéra.

" Le jeudi 10 août 1899, les grands orgues reçus la veille par le Conseil de Fabrique, à la suite de l'expertise, furent inaugurés par M. Guilmant, assisté de son élève, M. Jules Beyer, organiste de Notre-Dame de Vimoutiers, Mgr Claude Bardel, évêque de Séez, avait daigné faire le discours d'inauguration.

" L'assistance composée d'environ 80 prêtres et d'un millier de personnes, fut pendant deux heures sous le charme des belles exécutions musicales de M. Guilmant."

" L'emplacement de cet instrument ( tribune du fond de l'Eglise ) a nécessité la réalisation du buffet d'une façon ingénieuse , pour ne pas masquer la belle verrière qui orne la façade de l'Eglise.
" La partie décorative extérieure est l'œuvre de M André habile sculpteur d'Angers, dont il sera parlé souvent au cours de nos descriptions.
" En raison de la disposition du buffet, la partie mécanique de l'orgue a été d'une exécution beaucoup  plus difficile. Néanmoins l'instrument est d'une très grande précision, d'une attaque facile et douce et sa voix grandiose apporte beaucoup de charme et de solennité à nos cérémonies religieuses.

" Construit en 1898 par la célèbre maison Cavaillé-Coll, de Paris, dont M. C. Mutin venait de prendre la direction, il comprend 3 claviers manuels, un pédalier complet, 30 jeux et près de 1700 tuyaux.
" C'est assez dire l'abondance des ressources que cet instrument offre à l'organiste, mais on ne saurait oublier que pour conserver sa voix pure et fraîche, il exige un entretien coûteux et la visite fréquente du facteur.

   




"  La clarté de l'instrument est due surtout à l'abondance des jeux de 8 pieds qui se trouvent au nombre de 16 et au bon équilibre de jeux de 4 pieds et de 2 pieds. Il comprend également en plus des 30 boutons de registres, 16 pédales de combinaison qui permettent d'obtenir les effets les plus variés sans que les mains quittent les claviers.
Ce sont :    
1 La Pédale d'orgue (ou Tonnerre) l'appareil le plus inutile d'ailleurs dans un orgue dont le rôle est certes plus noble que d'imiter les cataclysmes de la nature.
2. Tirasse, grand orgue.
3.   -       Positif.              
4.   -       Récit.
5. Appel et retour de la bombarde.
6. Combinaisons du grand orgue.
7. Appel et retour de la Trompette du Positif.
8. Combinaisons du récit.
9. Expression.
10. Octave grave générale de tous les claviers.
11. Accouplement du grand orgue sur la machine.
12.      -                    Positif                 -
13.      -                    Récit                   -
14.      -             Récit octave grave     -
18.      -             Récit sur positif        ----
16.      -                   Tremblant            -


" Cet aperçu sommaire suffit pour montrer l'abondance de ressources qu'offre à l'organiste le bel orgue de notre église avec laquelle il s'harmonise si bien. Mais il ne faut pas oublier qu'un orgue, plus il est complexe et riche de combinaisons, et plus il est fragile et délicat. Pour conserver sa  voix toujours fraîche et pure, ses poumons sains et ses muscles vigoureux, il exige des soins continuels et un entretien onéreux parce qu'il nécessite la visite fréquente du facteur.

" Aussi, je croirais avoir, par cette étude consacrée à l'orgue, servi tout à la fois la cause de l'Eglise, si j'avais réussi à faire mieux connaître et aimer le royal et religieux instrument qui lui doit le jour , et celle du Grand Orgue de N.-D. de Vimoutiers, si je pouvais me flatter d'avoir intéressé à cette cause de sympathiques générosités. En venant soulager de leur bienveillant concours les charges toujours croissantes du budget paroissial, elles auraient le double mérite et la double gloire  de participer à une bonne œuvre et à une œuvre éminemment artistique.
       

(Extrait  carillon octobre 1911)

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu